le chanvre

Une fibre naturelle par excellence

Naturel et écologique, Le chanvre est une plante biodégradable ne nécessitant ni irrigation ni traitement phytosanitaire. Adapté à tout type de sols, il est très apprécié des producteurs en agriculture biologique pour sa particularité à laisser un sol vierge d’adventices à l’automne soit une terre d’excellente qualité.

Numéro un pour la production de biomasse sur terre, il produit quatre fois plus de papier que les arbres. Il  contient plus de 75% de cellulose et 10 à 12% de lignine (contre respectivement 60% et 30% pour le bois). 

Longtemps oublié, le chanvre est aujourd’hui reconnu pour ses qualités naturelles inestimables : thermorégulateur, antibactérien, antifongique, il repousse les nuisibles. 

Champion de l’isolation (thermique et phonique), c’est le matériau par excellence en matière d’éco construction.

Fibre biosourcée, renouvelable et surtout disponible, le chanvre présente également un autre avantage : l’utilisation de ses co-produits pour un résultat zéro déchet.

La fibre de chanvre, en plus d’être agréable sur la peau, constitue une option écologique. Le chanvre produit une fibre souple totalement naturelle qui est respirante, confortable et extrêmement résistante. En France, le chanvre est cultivé en agriculture biologique dans diverses régions, Bretagne, Pays de Loire,  Normandie, Champagne…

Pas moins de 80 % de tous les textiles et tissus, ainsi que toiles et cordages, étaient faits de chanvre avant sa prohibition, en 1938. Les vêtements de chanvre sont plus soli­des, plus chauds et plus absorbants que la plupart de ceux faits d’autres fibres.

Le Chanvre offre des vertus exceptionnelles : confort, douceur, tissu respirant, antifongique, antibactérien, antiallergique. La fibre creuse et perméable à l’air du chanvre lui permet de respirer en agissant comme un thermostat naturel. Le chanvre ne produit pas d’électricité statique et il bloque les rayons UV. 

le lin bio

Culture de proximité, le lin est cultivé en Europe de l’Ouest sur une large bande côtière qui s’étend du Sud de la Normandie au Nord de la France, de la Belgique aux Pays-Bas.

 

Seule fibre textile végétale originaire du continent, le lin Européen n’est pas délocalisable : une excellence qui résulte de la rencontre unique entre un climat océanique naturellement humide, une faible densité thermique, des sols généreux et le savoir-faire des liniculteurs.

Animée par 10 000 entreprises réparties dans 14 pays de l’Union Européenne, la culture du lin est l’exemple d’une filière agro industrielle unique en son genre. 80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Et pourtant, le lin reste un produit rare qui représente moins de 1% des fibres textiles consommées dans le monde.

 

  • Véritable puits de carbone, un hectare de lin retient chaque année 3,7 tonnes de CO2. Autre avantage écologique, le lin est utilisé comme culture de rotation. Le lin revient sur une même parcelle tous les 6 à 7 ans permettant d'obtenir une qualité de sol optimale qui augmente la rentabilité des cultures suivantes. « La culture du lin a des effets positifs sur la diversité des écosystèmes et offre une pause environnementale salutaire pour la qualité des sols, de la biodiversité et des paysages » Plante militante pour le respect de notre environnement et pour la préservation de nos terroirs (flore et faune incluses), le lin protège les sols et nos ressources en eau (pasd' irrigation car l’eau de pluie suffit). 

  • L'excellence écologique - Le lin se cultive dans les exploitations converties à l'agriculture biologique. Sa culture est alors garantie sans aucun produit de synthèse (engrais minéral, herbicides, fongicides et régulateurs sont interdits), ce qui assure une absence totale de résidus de ces produits dans la fibre et le sol après arrachage. En 2017, le lin bio textile en France c’est : 21 agriculteurs biologiques, 205 hectares de lin textile bio cultivés, 5 teilleurs certifiés GOTS. La filière du lin biologique se développe. 

  • Hypoallergénique & antibactérien - Les fibres de lin sont réputées pour leur haut pouvoir d’absorption de l’eau. Une propriété qui relève du caractère hautement hydrophile des pectines, ces composés qui associent les fibres entre elles. Le lin est une matière très respirante, agréable à porter en toute saison. 

le coton bio

L'alternative pour l'environnement

Le coton est une des cultures qui utilise le plus de pesticides : elle consomme plus de 20% des insecticides agricoles pour seulement 2.5% des surfaces agricoles.

  • La production d’un kilo de coton nécessite entre 7 000 et 29 000 litres d’eau et jusqu’à 30 traitements par an.

  • La culture conventionnelle de coton entraîne une pollution énorme des sols, de l'air et de l'eau. Bien qu'elle n'occupe que 2,5% de la surface agricole mondiale, elle consomme à elle seule 24% de la totalité des pesticides vendus dans le monde.

  • Le blanchiment du coton exige fréquemment d’utiliser du chlore ou des azurants chimiques.

  • La teinture du coton, elle, requiert souvent d’employer des métaux lourds comme du plomb ou du chrome, évidemment toxiques.

  • La fabrication industrielle de vêtements en provenance des pays émergents se fait à bas coût au détriment de leurs conditions de travail, y compris de celles des enfants.

 

et le coton bio alors ?

Le développement du coton biologique et équitable est un bon moyen de lutter contre ces fléaux. L’alternative du coton biologique pour le respect de l’environnement, c’est :

  • L’absence d’insecticides et de pesticides au profit de l’utilisation de compost naturel.

  • Une consommation d’eau réduite de moitié (sans épandage de produits chimiques, la consommation d’eau diminue).

  • La rotation des cultures pour oxygéner la terre, la préserver et casser le cycle des maladies permettant ainsi une meilleure fertilité des sols, et une consommation d’eau plus faible.

  • L’utilisation d’intrants chimiques fortement restreinte pour répondre aux exigences de non-toxicité et de biodégradabilité, et un recours aux plantes leurres et aux insecticides biologiques.

​L'agriculture biologique de coton respecte l'homme et la planète : pas d'engrais chimiques, pas de pesticides ni d'OGM. 

nous contacter

marie@lachouettetik.com

tel. : +33 (0) 33 6 82 89 80 96

Copyright © 2020 Marie Lamy pour la chouettetik - Tous droits réservés - Crédits photos : Stéphanie LAMY - www.stephanielamy.com